fbpx

Vous êtes ophtalmologiste

Patient des cabinet - Digidocteur

Vous le savez probablement, Digidocteur a été conçu par des ophtalmologistes et des dentistes.

La genèse de cette aventure répond à deux premières problématiques, à laquelle tous les praticiens sont confrontés :

  • les patients s’ennuient en salle d’attente, voire s’énervent en fonction du temps d’attente
  • la nécessité de diffuser de l’information sur mesure

Quel intérêt pour un ophtalmologiste
d’avoir des vidéos d’informations en salle d’attente ?

1/ Pour le premier point, les études de Pubmed et les études de marketing nous aident : le temps d’attente ressenti est mieux perçu lorsqu’il y a des vidéos Versus Absences de vidéos.

Les animations vidéos occupent le regard, l’esprit.
Au pire, les vidéos sont distrayantes. Au mieux, elles sont intéressantes et captivantes. Dans tous les cas, une salle d’attente avec des vidéos diminue de manière significative le temps d’attente ressenti, d’au moins 30%.

2/ La volonté de diffuser une information pertinente peut trouver plusieurs sources, et chaque ophtalmologiste trouvera son bonheur dans la solution logicielle de Digidocteur.

Quels messages vidéos passer dans la salle d’attente d’un ophtalmologiste ? ( ou cabinet d’ophtalmologie) 

La liste qui suit est volontairement exhaustive, car elle répond à des besoins auxquels nous sommes confrontés dans notre pratique quotidienne :

informations sur certaines pathologies :

  • amblyopie : nous en avons marre de voir des gosses qui auraient pû être équipés en correction optique au bon âge, par défaut d’information
  • DMLA : rappels des signes d’appels, des délais de RDV en urgence
  • Glaucome : rappels de la nécessité des dépistages
  • DPV, DR. 

 Informations sur les moyens diagnostiques :

  • qu’est ce qu’un OCT ?
  • qu’est ce qu’une angiographie ? un champ visuel ?
  • puis-je conduire après un fond d’oeil ?

 Informations sur les mesures préventives :

  • arrêt du tabac pour la DMLA
  • supplémentations vitaminiques
  • activité physique et diabète

Les méthodes d’autosurveillance :

  • grille d’Amsler pour la DMLA
  • éducation diabétique / HbA1C

Information sur les traitements :

  • collyres
  • lasers
  • chirurgies

Les interventions chirurgicales

  • chirurgie de la cataracte ?
  • quels implants existent ? Pour quelles amétropies ?
  • chirurgie réfractive : techniques pratiquées ? PKR ? Trans-PKR ? Lasik ? Smile ?
  • chirurgie palpébrale ?
  • chirurgie esthétique et du regard ?
  • chirurgie du glaucome ?
  • chirurgie du segment postérieur ?

Informer pendant l’attente

Informer sur ces pathologies permet au patient de deviner vos pôles de compétences, et de vous parler spontanément de certains de leurs questionnements :

  • quand pourrais je me faire opérer de la myopie ?
  • est ce qu’un implant multifocal est indiqué pour ma cataracte ?

Informer pour faire découvrir de nouvelles techniques

Si comme nous, vous avez parfois des scrupules à aborder certaines techniques par peur de forcer la main des patients ou par crainte d’un aspect mercantile, les vidéos soulageront votre conscience : les vidéos répondent à l’obligation d’information des patients , qui abordent spontanément les sujets après les avoir visionnées en salle d’attente.

Information sur les lasers et traitements spécifiques

  • Laser SLT : conseiller un laser SLT à un patient est bien plus facile lorsqu’il en connait l’existence et en a compris les principes
  • Iridotomie : même chose, le patient n’a pas l’impression qu’on lui “vend” un laser inutile
  • Lasers thérapeutiques ou esthétiques divers

Information sur l’actualité législative :

  • quel danger à se faire renouveler les lunettes chez l’orthoptiste ?
  • quel danger à se faire renouveler les lunettes chez l’opticien ?

Information sur le fonctionnement du cabinet :

  • protocoles RNO ?
  • Cabinets secondaires ?
  • Travail aidé ?

D’une manière générale, plus les patients sont informés sur les pathologies ophtalmologiques, leurs traitements et sur vos domaines de compétence, plus vous gagnerez en qualité :

  • les patients adhèrent au traitement
  • les patients sont prévenus
  • ils ont confiance

Débarrassez vous des revues en salle d’attente

Abordons un sujet qui fâche : le Covid-19, et les maladies infectieuses d’une manière générale.

En dehors de l’aspect rididucle de vieux Geo de 1995 ou de revues people déchirées, les magazines et journaux papiers sont des nids à germes.

Chez Digidocteur, nous aimons lire, nous adorons le papier, nous faisons tout pour que les enfants se tiennent éloignés des écrans.

Mais les revues de salles d’attente sont un véritable carnage sur le plan épidémiologique.
Vous le saviez pour les conjonctivites à adénovirus. Vous le savez désormais pour le Covid-19.

Tester en avant première ?

30 jours gratuits. Aucun engagement. Par des praticiens, pour des praticiens.

logo société Digidocteur

Copyright Digidocteur SAS 2020

Essayer gratuitement